Vous vivez une situation conjugale où l’harmonie du mariage a depuis longtemps laissé place à l’altération définitive du lien conjugal ? Les relations ont atteint le point de non-retour et vous envisagez de divorcer pour altération définitive du lien conjugal à Marseille ou dans les Bouches-du-Rhône ? C’est une décision importante qui vous permettra de rompre le mariage, mais à condition que vous soyez séparé depuis au moins 1 an.

Cependant, pour garantir que votre demande de divorce soit valide et pour vous assurer une représentation légale, vous avez besoin de l’accompagnement d’un avocat. Maître Stéphane Kulbastian est prêt à vous apporter tout son accompagnement. Son expertise en droit de la famille et en divorce fait de lui le partenaire idéal pour vous guider tout au long des procédures.

Quelles sont les conditions du divorce pour altération définitive du lien conjugal ?

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal, que ce soit à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône ou partout ailleurs en France repose sur des conditions spécifiques, définies par la loi. En effet, comprendre ces conditions est essentiel avant d’entamer la procédure de divorce de manière légale. La première condition et la plus importante d’ailleurs de cette procédure est la rupture de la vie conjugale de façon prolongée entre les époux.

Cela signifie que les conjoints doivent avoir vécu séparément, sans cohabitation ni réconciliation, pendant une période continue. Selon l’article 238 du Code civil qui encadre cette forme de divorce, la vie conjugale entre vous et votre époux devrait cesser depuis au moins 1 an au moment de l’assignation en divorce. Cette période de séparation est une preuve de l’irréversibilité de la rupture du lien conjugal et permet de garantir que le divorce est la meilleure solution.

Par ailleurs, il est fortement recommandé de consulter un avocat expérimenté, tel que Maître Stéphane Kulbastian, pour s’assurer que toutes les conditions légales sont remplies. Cela vous permettra de vous assurer que votre demande est conforme à la loi et recevable par le tribunal afin de garantir la protection de vos droits et de vos intérêts.

Comment prouver l’altération définitive du lien conjugal ?

Pour prouver l’altération définitive du lien conjugal, il est essentiel de démontrer au juge que la vie commune entre les conjoints a effectivement cessé durant la période exigée. Cette preuve est importante pour justifier votre demande de divorce.

Divorce alteration du lien conjugal avocat

Voici quelques moyens couramment utilisés pour prouver cette cessation de la vie commune :

  • des quittances de loyer avec une adresse différente du domicile familial : si vous avez vécu ailleurs pendant la période de séparation, les quittances de loyer pour cet autre logement sont des preuves tangibles de cette séparation ;
  • des factures à votre nom avec une adresse différente du domicile conjugal : des factures d’électricité, d’eau, de téléphone, ou d’internet à votre nom pour un lieu de résidence différent sont des preuves convaincantes de la séparation. Ces documents prouvent que vous avez maintenu un foyer distinct ;
  • une attestation d’hébergement datée : à défaut de quittances de loyer ou de factures à votre nom, une attestation signée par la personne chez qui vous avez séjourné, datée et décrivant la période de séparation, peut également servir de preuve ;
  • des témoignages de proches : les témoignages de personnes de confiance, comme des amis ou des membres de la famille, qui peuvent attester de votre séparation et de votre vie indépendante, sont souvent utilisés pour étayer votre cas.

En faisant appel à Maître Stéphane Kulbastian, il peut vous guider dans la collecte de ces preuves et s’assurer qu’elles sont présentées de manière convaincante devant le tribunal. Son expertise juridique est précieuse pour garantir que vous disposez de toutes les preuves nécessaires et pour mener à bien votre procédure de divorce pour altération définitive du lien conjugal à Marseille ou dans les Bouches-du-Rhône.

Comment se déroule la procédure de divorce pour altération définitive du lien conjugal ?

La procédure se déroule en plusieurs étapes, chacune avec des implications légales et des pratiques spécifiques. C’est pourquoi il est essentiel de consulter un expert en droit de la famille pour vous guider tout au long du processus et veiller à ce que vos droits soient protégés à chaque étape.

La rédaction de la convention de divorce

Lorsque vous décidez de mettre fin à votre mariage, la rédaction de la convention de divorce occupe une place de choix. C’est un document essentiel pour formaliser les accords entre les époux, notamment en ce qui concerne la résidence des enfants, le partage des biens et les frais du divorce. Toutefois, vous devez retenir qu’elle est généralement requise au cas où les époux sont d’accord sur le principe et sur les effets de la rupture.

De plus, la convention de divorce doit être rédigée et signée par les avocats des époux. En effet, si vous décidez de divorcer pour altération définitive du lien conjugal à Marseille ou dans les Bouches-du-Rhône, vous pouvez compter sur les compétences de Stéphane Kulbastian. Il peut vous écouter et analyser votre situation pour rédiger une convention de divorce complète et conforme à la législation en vigueur.

avocat-Divorce-alteration-du-lien-conjugal

En outre, avec ce spécialiste à vos côtés, vous bénéficierez de conseils personnalisés en ce qui concerne le partage des biens. Les biens immobiliers, comptes bancaires, actifs et dettes doivent être répartis clairement. Si une pension alimentaire doit être versée, il vous aidera à donner tous les détails, notamment le montant, la fréquence des paiements et la durée. Enfin, votre convention doit être déposée au greffe du tribunal.

L’assignation en divorce et l’audience d’orientation

Pour l’assignation en divorce, l’époux demandeur, par l’intermédiaire de son avocat, transmet sa demande de divorce au Juge aux affaires familiales (JAF) auprès du greffe du tribunal judiciaire. Une fois que l’assignation en divorce est déposée, l’étape suivante est l’audience d’orientation sur les mesures provisoires. Lors de cette audience, le juge examine le dossier et prend des mesures provisoires qui vont réguler la vie des époux pendant la procédure de divorce.

Ces mesures peuvent inclure, par exemple des décisions concernant :

  • la garde des enfants ;
  • le droit de visite ;
  • la résidence habituelle des enfants ;
  • l’utilisation d’un bien immobilier, etc.

Le juge annonce également la date à partir de laquelle ces mesures provisoires prendront effet, ce qui peut avoir un impact significatif sur la vie quotidienne des époux et des enfants. Après l’audience d’orientation, la procédure entre dans la phase de mise en état. Il s’agit d’un temps durant lequel les avocats et leurs clients organisent la plaidoirie qui sera présentée au juge. Les avocats préparent leur argumentation en faveur du divorce et en fonction des intérêts de leurs clients.

L’audience de plaidoirie et le jugement

Au cours de cette phase, les avocats défendent les intérêts de leurs clients. Ils expriment les demandes et les griefs de ces derniers devant le juge. C’est à ce moment que les arguments sont présentés de manière formelle et que les avocats ont l’occasion de plaider en faveur du divorce en se basant sur les faits et les éléments de preuve tangible. Ainsi, vous pouvez assister au jugement.

Si le juge reconnaît les conditions ou les preuves du divorce pour altération définitive du lien conjugal, il prononcera le divorce, même si l’autre époux ne souhaite pas la séparation. Le juge décidera également des conséquences du divorce, notamment en ce qui concerne les pensions alimentaires, la liquidation du régime matrimonial et les droits de garde des enfants. C’est l’étape finale de la procédure de divorce, et il met un terme au mariage.

Divorce-alteration-du-lien-conjugal

Les recours possibles en cas de désaccords

Il existe des recours possibles contre la décision du juge, que vous soyez le demandeur ou le défendeur. Après que le juge a rendu son verdict, vous avez un délai d’un mois à partir de la réception du jugement par voie d’huissier pour faire appel de la décision si vous souhaitez la contester. Cela permet de réexaminer l’affaire sous un nouvel angle. Vous pouvez présenter de nouveaux éléments de preuve ou faire valoir des erreurs dans le raisonnement du juge.

Pour cette démarche, l’assistance d’un avocat est obligatoire pour la préparation de l’appel et la présentation de votre dossier. Si les tensions restent tendues, vous avez la possibilité de faire un pourvoi en cassation devant la Cour de cassation. Cependant, les conditions pour ce recours sont très spécifiques. Vous devez démontrer une erreur de droit grave commise par la Cour d’appel. Seul un avocat comme Maître Kulbastian est susceptible de vous aider sur ce plan.

Il jouit d’une expérience de plus de 10 ans et est reconnu pour son approche professionnelle et son engagement envers ses clients. Son savoir-faire vous garantit que vos droits sont préservés et que vous recevez une représentation juridique compétente. Contactez maintenant notre cabinet d’avocats pour bénéficier de notre accompagnement si vous souhaitez divorcer pour altération définitive du lien conjugal à Marseille ou dans les Bouches-du-Rhône.

Call Now Button04 96 16 16 33