Qu’il soit par consentement mutuel ou pour faute, le divorce est une épreuve difficile, qui nécessite l’accompagnement d’un professionnel du droit compétent et à l’écoute. Mais il peut arriver que le courant ne passe pas entre vous et votre avocat ou que vous ne soyez pas satisfait de sa prestation. Dans ce cas, vous pouvez envisager de changer d’avocat en cours de procédure de divorce.

Il s’agit d’un droit que vous pouvez exercer librement, sans avoir à vous justifier. Vous n’êtes pas lié à votre avocat par un contrat exclusif, et vous pouvez le révoquer à tout moment. Cependant, ce changement n’est pas anodin, et il doit être mûrement réfléchi. En effet, changer son avocat en cours de procédure de divorce peut avoir des impacts sur le déroulement, le coût et l’issue de votre affaire.

Pourquoi changer d’avocat en cours de procédure de divorce ?

Les raisons qui peuvent vous pousser à opter pour le changement d’avocat en cours de procédure de divorce sont multiples.

Il peut s’agir de :

Un manque de confiance ou de communication avec votre avocat

Vous pouvez ressentir le besoin de changer d’avocat lorsque :

  • vous ne vous sentez pas écouté, compris ou conseillé par votre avocat ;
  • vous n’arrivez pas à le joindre ou à obtenir des informations sur l’avancée de votre dossier ;
  • vous avez des divergences d’opinion ou de stratégie avec lui, etc.

Ce manque de confiance ou de communication peut nuire à la relation de confiance qui doit exister entre vous et votre avocat, et à la qualité de votre défense. Il peut être alors judicieux de trouver un professionnel mieux adapté à vos besoins, plus disponible, plus réactif, plus transparent ou plus à l’écoute.

changer d avocat en cours de divorce

Un désaccord sur les honoraires de votre avocat en droit du divorce

Il est possible de changer votre avocat en cours de procédure de divorce lorsque vous trouvez que ses honoraires sont trop élevés, injustifiés ou non conformes à la convention que vous avez signée avec lui. De même, cela peut se produire si vous éprouvez des difficultés à payer les frais d’avocat ou vous souhaitez bénéficier de l’aide juridictionnelle.

Ce désaccord sur les honoraires peut entraîner des tensions ou des conflits avec votre avocat, et affecter votre confiance en lui. Vous pouvez alors décider de changer d’avocat pour rechercher un professionnel qui propose des honoraires plus raisonnables, plus transparents ou plus adaptés à votre situation financière.

Une insatisfaction sur la qualité du service fournir par votre avocat

Le désir de changer votre avocat pendant le processus de divorce peut se manifester si vous estimez qu’il n’a pas respecté ses obligations déontologiques ou contractuelles. Cette situation peut également se présenter en cas d’erreur, de faute ou de négligence de la part de votre représentant juridique. Cela peut aussi découler de l’opinion selon laquelle il n’a pas adéquatement défendu vos intérêts ou a obtenu des résultats insatisfaisants.

Ce mécontentement à l’égard de la qualité du service peut remettre en cause la compétence ou le professionnalisme de votre avocat, mettant ainsi en péril votre défense. Vous pouvez alors envisager de changer d’avocat pour trouver un professionnel qui respecte ses engagements, qui fasse preuve de rigueur, de diligence ou d’efficacité, et qui obtienne de meilleurs résultats.

Dans ce contexte, envisager de changer d’avocat au cours du processus de divorce pour faute ou par consentement mutuel peut être une option pour trouver un expert en droit de la famille hautement compétent et expérimenté. Celui-ci saura respecter ses engagements, démontrer de la rigueur, de la diligence et de l’efficacité et obtenir de meilleurs résultats.

Quelles sont les démarches à suivre pour changer son avocat en cours de procédure de divorce pour faute ou à l’amiable ?

Le changement d’avocat en cours de procédure de divorce implique de respecter quelques étapes. Il faut choisir le bon moment, informer votre ancien avocat et lui régler ses honoraires, choisir un nouvel avocat. Il est préférable de changer d’avocat à un moment où la procédure n’est pas trop avancée, pour éviter de perdre du temps ou compromettre vos chances de succès.

changement d avocat en cours de divorce

Par exemple, il est déconseillé de changer votre représentant juridique la veille d’une audience ou après un jugement défavorable, sauf si vous souhaitez faire appel. Vous pouvez aussi profiter d’un changement de procédure, par exemple si vous passez d’un divorce contentieux à un divorce par consentement mutuel pour changer d’avocat.

Ensuite, vous devez notifier à votre ancien avocat votre volonté de le dessaisir de votre affaire, par lettre recommandée avec accusé de réception. Il faut également lui demander de vous restituer votre dossier ou de le transmettre à votre nouvel avocat, et de vous adresser sa note d’honoraires finale. Vous pouvez invoquer le secret professionnel pour que votre ancien avocat ne communique pas les raisons de votre changement à votre conjoint ou à son avocat.

Vous devez vous acquitter des honoraires dus à votre ancien avocat, en fonction du travail qu’il a effectué et de la convention que vous avez signée avec lui. Si vous contestez le montant ou le mode de calcul des frais d’avocat, vous pouvez saisir le bâtonnier de l’ordre des avocats, qui tranchera le litige. Il est également possible de demander à votre ancien avocat de vous rembourser les honoraires payés d’avance, s’il n’a pas effectué la totalité du service convenu.

Enfin, il faut trouver un nouvel avocat spécialisé en droit du divorce et de la famille qui accepte de reprendre votre dossier et de vous représenter dans la suite de la procédure. Vous devez signer avec lui une nouvelle convention d’honoraires et lui fournir tous les documents et informations nécessaires à la bonne conduite de votre affaire. Pensez à informer le juge et les autres parties de votre changement, en leur envoyant une copie de la lettre de mission de votre nouvel avocat.

Quelles sont les conséquences de changer d’avocat au cours du processus de divorce ?

Changer d’avocat pendant le processus de divorce amiable ou pour faute peut avoir des conséquences positives ou négatives, selon les cas.

Les avantages majeurs de cette démarche

Changer d’avocat en cours de procédure de divorce peut vous permettre de retrouver la confiance et la sérénité nécessaires à la bonne gestion de votre affaire. Vous bénéficiez aussi d’un meilleur service ou d’une meilleure défense. De plus, vous pouvez réduire vos frais d’avocat ou bénéficier de l’aide juridictionnelle.

Par exemple, si vous changez d’avocat pour passer d’un divorce contentieux à un divorce par consentement mutuel, vous pouvez gagner du temps, de l’argent et de la tranquillité. En changeant votre avocat pour trouver un professionnel plus compétent, plus disponible ou plus à l’écoute, vous pouvez améliorer vos chances d’obtenir un jugement favorable.

Les principaux inconvénients de cette démarche

Le changement d’avocat en cours de procédure de divorce peut aussi vous exposer à des risques ou des désagréments, tels que :

  • le retard ou la suspension de la procédure ;
  • le paiement de deux honoraires ;
  • la perte d’informations ou de pièces du dossier,
  • la difficulté à trouver un nouvel avocat compétent ou disponible ;
  • le changement de stratégie ou de ligne de conduite, etc.changer-avocat-procedure-de-divorce

Par exemple, si vous changez d’avocat à un moment critique de la procédure, vous pouvez perdre le bénéfice des actes accomplis par votre ancien avocat ou vous retrouver sans représentation lors d’une audience. En changeant votre représentant juridique au cours du processus de divorce pour choisir un avocat moins cher, vous pouvez compromettre la qualité de votre défense.

Il est donc conseillé de bien peser le pour et le contre avant de prendre votre décision. Il est recommandé de vous faire accompagner par un avocat spécialisé en droit de la famille et du divorce, qui saura vous conseiller, vous assister et vous défendre efficacement devant les juridictions compétentes.

Comment choisir un nouvel avocat pour votre procédure de divorce ?

Si vous décidez de changer d’avocat en cours de procédure de divorce, vous devez choisir avec soin votre nouveau représentant juridique. Celui-ci sera votre interlocuteur privilégié et votre défenseur jusqu’à la fin de votre affaire. Pour cela, vous pouvez vous baser sur les critères suivants : sa compétence, sa disponibilité, sa confiance et ses honoraires.

Engagez un avocat spécialisé en droit du divorce et de la famille, qui maîtrise les règles et les procédures applicables à votre situation, et qui dispose d’une expérience suffisante dans ce domaine. Vérifiez la spécialisation de votre avocat sur son site web, sur les annuaires professionnels ou sur les sites officiels des ordres des avocats. Consultez aussi les avis des anciens clients, les articles de votre avocat ou demandez-lui des références de ses précédentes affaires.

Préférez un avocat qui est facilement joignable, qui répond à vos questions et à vos demandes, qui vous tient informé de l’évolution de votre dossier, et qui respecte les délais impartis. Évaluez la disponibilité de votre avocat lors du premier rendez-vous, en lui demandant ses coordonnées, ses horaires, sa fréquence de communication ou son agenda. Testez également sa réactivité en lui envoyant un mail ou un message et en mesurant le temps de réponse.
Choisissez un avocat qui vous inspire confiance, qui vous écoute, qui vous comprend, qui vous conseille, qui vous soutient, et qui défend vos intérêts avec conviction et efficacité. Jugez la confiance que vous accordez à votre avocat en fonction du feeling que vous avez avec lui, de la clarté de ses explications, de la transparence de ses honoraires ou de la qualité de son travail. Posez-lui des questions sur sa vision de votre affaire, ses objectifs, ses moyens ou ses garanties.

Il est judicieux de choisir un avocat qui propose des honoraires raisonnables, transparents et adaptés à votre situation financière.

Vous devez signer avec lui une convention d’honoraires, qui précise :

  • le mode et les modalités de calcul des honoraires ;
  • les frais ;
  • les débours.

Comparez les honoraires de plusieurs avocats, en tenant compte de leur spécialisation, de leur expérience, de leur notoriété, ou de la complexité de votre affaire. Vous pouvez négocier les frais d’avocat ou demander à bénéficier de l’aide juridictionnelle si vous remplissez les conditions de ressources. Contactez Me Kulbastian pour bénéficier d’un accompagnement de qualité.

Call Now Button04 96 16 16 33